Retour au site    Inscription    Connexion    Rechercher    FAQ    Cours    Interros   Emploi soignant

Index du forum » i-manip : les forums » Radio conventionnelle




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 3 message(s) ] 
Auteur Message
 Sujet du message : Différence entre un bassin (normal et luxation des hanches)
 Message  Publié : 11 Sep 2006 17:50 
Hors-ligne
Intéressé
Intéressé

Inscription : 02 Mars 2006 16:34
Message(s) : 14
Salut tout le monde,

Je veux connaître la différence entre un bassin normal sans luxation et un bassin avec luxation sur cliché chez des enfants entre 12 et 36 mois.

Merci beaucoup pour votre aide


Haut 
 Profil  
 
 Sujet du message : Evolution du bassin avec la croissance
 Message  Publié : 12 Sep 2006 08:58 
Hors-ligne
Rang 666
Rang 666
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 02 Mars 2004 17:09
Message(s) : 984
Peut-être une petite piste pour toi : voilà l'évolution anatomique du bassin chez les enfants.
Source : RADIOLOGIE OSTEO-ARTICULAIRE NORMALE DE L'ENFANT, M. RAMBEAU Hôpital Sud - RENNES

LE BASSIN ET LES HANCHES

A la naissance

Les pièces osseuses constituant le bassin (ilion, ischion, pubis) sont unies par l'intermédiaire d'une structure cartilagineuse radio transparente, le cartilage en Y. L'ossification est de type enchondral.
Les extrémités supérieures des fémurs sont entièrement cartilagineuses et radio-transparentes. Les cols fémoraux sont courts.
Le diagnostic de la luxation congénitale de hanche à cet âge sera préférentiellement réalisé par une échographie des hanches dans le premier mois de vie (se reporter au cours correspondant).

Vers 3 à 6 mois

Les noyaux fémoraux supérieurs sont ossifiés et les cotyles se creusent. Les noyaux peuvent présenter une apparition asymétrique, et des morphologies différentes (taille, contours, fragmentation).
A cet âge, la recherche d'une luxation se fait à partir de constructions sur une radiographie du bassin de face. Ce cliché réunit certains critères qualitatifs : les trous obturateurs doivent être symétriques, le sacrum centré sur la symphyse pubienne et enfin le point sacré le plus bas doit être à hauteur des cartilages en Y.

Image

Figure 7

Les éléments suivants permettent d'étudier la morphologie des articulations coxo-fémorales (figure 7) :

• Les noyaux fémoraux doivent être situés en dessous de la ligne horizontale passant par le cartilage en Y et en dedans de la verticale tangente au point le plus externe du toit du cotyle (correspondant au quadrant inféro-interne de la construction d'Ombredanne).
• Le point le plus haut de la métaphyse est situé sous la ligne des cartilages en Y. La distance entre le bord supérieur de la métaphyse et la ligne des cartilages doit être symétrique.
• L'angle acétabulaire formé entre le toit du cotyle et l'horizontale, est inférieur à 25° à l'âge de 5 mois.
• La ligne de Putti est une verticale tangente au point le plus interne de la métaphyse. Elle coupe le toit du cotyle dans sa moitié médiale (figure 8 ).

Image

Figure 8

Après 6 mois

L'ischion et le pubis fusionnent à partir de 4 ans, un aspect soufflé pouvant être retrouvé à ce niveau (asymptomatique).
Les petits trochanters apparaissent à 9 ans, les grands trochanters apparaissent vers 4 ans et fusionnent à 16 ans. A cet âge, l'épiphyse fémorale supérieure se soude et le cartilage en Y disparaît .
La position du noyau épiphysaire par rapport au col fémoral est déterminée par la ligne de Klein (figure 9, n° 2). Cette ligne, tangente au bord supéro-externe du col, coupe la tête fémorale vers le haut, déterminant un segment externe dont la surface doit être équivalente de chaque côté (diminuée en cas glissement épiphysaire).
De même, la flèche basi-capitale (figure 9, n° 1) permet d'apprécier la position de l'épiphyse. Correspondant à la distance entre le centre de la ligne basi-capitale et la base épiphysaire, elle permet de rechercher un glissement épiphysaire postérieur (en association avec un cliché de profil).

Image

Figure 9

La fusion des crêtes iliaques est un repère permettant d'authentifier la fin de la croissance : c'est le test de Risser (se reporter au chapitre : détermination de l'âge osseux).
L'étude des lignes graisseuses péri-articulaires de la hanche permet en théorie de rechercher un épanchement intra-articulaire. En pratique, ces signes apparaissent peu fiables, et il reste préférable de réaliser une échographie de l'articulation.


Haut 
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: Différence entre un bassin (normal et luxation des hanch
 Message  Publié : 12 Déc 2014 08:37 
Hors-ligne
Nouveau
Nouveau

Inscription : 12 Déc 2014 08:34
Message(s) : 1
A cet âge, la recherche d'une luxation se fait à partir de constructions sur une radiographie du bassin de face. Ce cliché réunit certains critères qualitatifs : les trous obturateurs doivent être symétriques, le sacrum centré sur la symphyse pubienne et enfin le point sacré le plus bas doit être à hauteur des cartilages en Y.

_________________
You can easily check out our best quality Exam oracle exam dumps braindumps - JN0-102 you well for the real sterling .


Haut 
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
 
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 3 message(s) ] 

Index du forum » i-manip : les forums » Radio conventionnelle


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)

 
 

 
Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  
cron